Belle initiative de l’UOF pour lequel j’animerai un atelier « Orthopédagogie en entreprise ».
Dans une perspective active et créative, vous participerez à des mises en situation et je partagerai avec vous des expériences formatives significatives en entreprises (Mécachrome, Pilot, AMIPI) et collectivités territoriales (CNFPT) , elles illustreront nos échanges.
Le monde du travail a besoin de « têtes bien faites » pour anticiper les changements, s’adapter aux contraintes et évolutions. Savoir développer avec l’employeur les habiletés nécessaires à la formation et aux pratiques professionnelles comme l’anticipation, l’observation, l’évaluation, la résolution de problèmes, la prise de décisions, l’attention, c’est répondre aux enjeux de l’employabilité dès maintenant.

Vous en êtes ?

Résumé de mon intervention

Orthopédagogie et entreprise

Et si derrière les gestes professionnels, il y avait des cerveaux ?

Un constat partagé :
Faire face à la péremption des savoirs, aux évolutions rapides des process, des outils de production, impactés par l’évolution des marchés.
Se préparer à l’émergence de nouveaux métiers.

Autant de défis que doivent relever les employeurs et les acteurs de la formation professionnelle dès aujourd’hui.

Le défi :
Le monde du travail a besoin de « têtes bien faites » pour anticiper les changements de demain. Donner les outils de l’adaptabilité, de la créativité à ses équipes, c’est le levier pour faire face aux résistances face aux changements, au conflit social.
Une tête bien faite s’adaptera facilement aux exigences, une tête mal faite, face aux changements non compris mettra en place des stratégies de contournement ou d’affrontements.

Un salarié efficace en entreprise ou en collectivité est un salarié dont le comportement est en adéquation avec les attentes de l’entreprise et surtout, une personne pouvant s’approprier rapidement les savoir-faire et les savoirs nécessaires à l’exécution.

Nous ne devons dès lors plus penser les emplois en termes de tâches, de métiers mais de compétences et d’outils de la compétence.
Et si les entreprises ont les ressources formatives nécéssaires pour développer les gestes professionnels, les savoir-faire, elles ne dispensent pas celles qui permettent le développement des capacités d’adaptabilité.

Un partenariat :
Un partenariat avec un acteur de la formation professionnelle capable de développer, d’enrichir les outils cognitifs des personnes est essentiel et gage de la qualité et du résultat. Ce partenaire, par son expertise, enrichira, développera les capacités d’attention, de mémorisation, de raisonnement, de créativité.
Il saura développer avec l’employeur les habiletés nécessaires à la formation et aux apprentissages comme l’anticipation, l’observation, l’évaluation, la résolution de problèmes, la prise de décisions.
Ensemble, ils faciliteront la mise en projet de l’individu et le transfert des compétences.

C’est là que l’orthopédagogie prend toute sa place.
Et c’est dans cette démarche que nous nous inscrivons depuis de nombreuses années.

Trois expériences formatives significatives en entreprises (Mécachrome, Pilot, AMIPI) et collectivités territoriales (CNFPT) illustreront les échanges.


Posted by:admin3729

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *